14
novembre 2018

Réduction de loyer de solidarité (RLS) : les offices HLM craignent d'aller droit dans le "mur de la dette"

Habitat
Outils
TAILLE DU TEXTE
Programmée dans la loi de finances 2018, la Réduction de loyer de solidarité (RLS) a finalement été appliquée par les bailleurs du parc social sur le loyer du mois de juin 2018. Conséquences pour les offices : une baisse des résultats d’exploitation et de leurs capacités d’autofinancement "d’ores et déjà mesurable par les offices eux-mêmes", alerte la Fédération nationale des offices publics de l'habitat (FOPH). D’après une enquête réalisée en mai dernier par la fédération auprès de ses adhérents, 66 % d'entre eux ayant répondu (représentant la moitié du patrimoine) déclarent qu’ils vont diminuer leur programme d’entretien par rapport à 2017 de 8,3 % en moyenne en 2018, de 10,33 % en 2019 et de 10,4 % en 2020. 41 % d’entre eux diminueront le montant de leurs investissements dans l’offre neuve entre 2017 et 2020 et 45 % prévoient le gel des embauches ou le non-remplacement des départs en retraite et/ou le gel des salaires. Des projets de rénovation urbaine menacés Concrètement, pour Seine-Saint-Denis Habitat, plus grand organisme de logement social du département avec 31 891 logements, et dont plus de 13 000 locataires sont APlisés, la mise (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE