Aix-en Provence conteste la DUP du projet de modernisation de la ligne Aix-Marseille

Mobilités
TAILLE DU TEXTE
La ville d’Aix-en-Provence a décidé d’attaquer l’arrêté préfectoral déclarant d’utilité publique (DUP) la seconde tranche du projet de modernisation de la ligne Aix-Marseille. Au diapason des riverains de la voie, les élus aixois ont approuvé à l’unanimité, le 13 décembre, le principe d’un recours gracieux auprès du préfet des Bouches-du-Rhône contre cette DUP emportant mise en compatibilité des PLU d’Aix et Gardanne, les communes concernées par les travaux. Ces derniers pointent notamment le caractère "surdimensionné" des aménagements prévus autour de la gare, située en lisière du centre historique. Le projet, inscrit au contrat de plan Etat-région, prévoit, pour permettre l’allongement des rames de TER, l'agrandissement des quais de la gare et l'élargissement d'un pont-rail. Le projet prévoit en effet de faire passer de 75 à 100 le nombre de rames circulant sur l’axe à l’horizon 2021, une augmentation qui impose d’aménager un quai supplémentaire "alors même qu'il n'a pas été démontré que les capacités des rames actuelles sont en saturation", objectent les élus aixois. Ces derniers déplorent également l’absence (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE

UI Abonnement

Banniere Traits Urbains 86 250