23
septembre 2018

Berges de Seine : le nouvel arrêté d'Anne Hidalgo rédigé avec la préfecture de police

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, a annoncé, jeudi 8 mars, sur France Inter, avoir pris un nouvel arrêté de piétonnisation des berges de Seine rive droite. Celui-ci, établi en collaboration avec le préfet de police, "tire les conséquences du jugement du tribunal administratif en s’appuyant sur de nouvelles bases légales, liées à l’intérêt patrimonial et touristique de ce site". L'élue espère ainsi rendre pérenne la fermeture de cet axe au trafic automobile. D'après les précisions de l'exécutif parisien, la démarche n'oblige aucunement à mener "ni une nouvelle enquête publique, ni une nouvelle concertation", puisqu'elle "relève pleinement des pouvoirs de police du maire. En parallèle et comme cela a déjà été annoncé, la ville de Paris fera appel du jugement en première instance du tribunal administratif". Christophe Najdovski, adjoint à la maire, en charge des transports, ajoute : "comme toute démarche administrative, ce nouvel arrêté comporte bien entendu une part de risque juridique. Nous sommes toutefois confiants, car son contenu respecte le jugement du tribunal administratif et s’appuie sur l’expertise du préfet de police. Nous sommes aussi heureux d’avoir pu compter sur le soutien du gouvernement, (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE