12
décembre 2018

Incertitude sur le projet Porte de la Loire à Tours

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Lancé en 2013 par l'ancien maire de Tours (PS), Jean Germain, le projet d’aménagement du haut de la rue Nationale pourrait être remis en cause. Ce projet, installé en entrée de ville et au bord de la Loire, confié à l’aménageur SET (Société d’équipement de la Touraine) et au promoteur-constructeur Eiffage Immobilier, consiste à restructurer le nord du centre-ville et de l’artère principale, la rue Nationale, en démolissant d’anciens commerces, en créant deux hôtels Hilton, des commerces et 79 logements. Le nouveau maire (LR) Christophe Bouchet dénonce l’inertie des promoteurs qui n’ont toujours pas ouvert le chantier de 11 000 m2. Il réclame à Eiffage d’apporter, d’ici à fin mars, une réponse à ses inquiétudes. L’aménageur, retenu en 2012, n’a toujours pas vendu les terrains à Eiffage, malgré une promesse de vente qui aurait dû se traduire par une vente effective début 2017. La ville pourrait donc se tourner vers de nouveaux opérateurs, en découpant le projet en trois chantiers : logements, commerces et hôtels. Le rôle de la SET, pourtant détenue majoritairement par la ville et la métropole, pourrait également être remis en cause. Le maire (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE