21
octobre 2018

Limoges rend obligatoire le ravalement des façades

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
Changement radical de méthode à Limoges pour la réhabilitation du centre-ville puisque la municipalité a décidé de rendre obligatoire le ravalement des façades dans le centre ancien classé "Site patrimonial remarquable". Cette décision marque une rupture avec la première phase de l'opération de renouvellement urbain qui avait été saluée, par ailleurs, par un Sem d'or décerné à la SELI (Société d'équipement du Limousin) à qui la ville avait confié l'opération. Plus de 600 logements avaient été remis sur le marché et 1 700 façades rénovées. Le dispositif d'alors s'appuyait sur différents leviers - habitat, commerce, patrimoine - en mobilisant différents outils : Opah-RU (Opération programmée d'amélioration de l'habitat), CARPP (Campagne d'aide à la réhabilitation et à la protection du patrimoine), Fisac (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) et PRI (Programme de restauration du patrimoine). Aujourd'hui, la décision de la ville de rendre obligatoire le ravalement des façades s'accompagne toujours d'un soutien financier, de 10 à 30 % du montant des travaux.

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE