18
décembre 2018

Montpellier : autour du futur stade, toute une programmation...

Projets urbains
Outils
TAILLE DU TEXTE
D'ici 2022, un complexe sportif, commercial et ludique doit sortir de terre dans le néo quartier Cambacéres à Montpellier, près de la gare TGV Sud de France. Au cœur du projet : la construction du stade Louis Nicollin d’environ 30 000 places, pour un montant estimé à 150 M€. Géré par une SA, le capital sera issu de deux actionnaires principaux : le groupe Nicollin, avec le club de foot du MHSC et ses partenaires, majoritaires, et Montpellier Méditerranée Métropole (3M), ainsi que d’autres partenaires réunis au sein d’une SEM. Les collectivités apporteront entre 30 et 35 % de l’apport en fonds propres, et le reste en emprunts remboursés via les loyers perçus par la SA. "Ce montage inédit permet de garantir une bonne maîtrise du projet et de doter le club d’un outil adapté aux exigences du sport professionnel", précise Philippe Saurel, président (DVG) de 3M. En l’occurrence, le nouvel équipement bénéficiera d’espaces connexes (boutique du club, loges VIP…). Mais aussi, "et c’est là où le projet est unique" selon l’édile, de 20 000 m2 de surfaces exploitables économiquement : des restaurants, un incubateur économique, un e-center, un espace pour la pratique du e-sport, une salle de (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour découvrir la suite : abonnez-vous

La lecture de cet article nécessite d'être abonné au PACK DIGITAL ou à l'un des titres suivants :
Je m'abonne
PACK DIGITAL
Je m'abonne
URBAPRESS INFORMATIONS
Je m'abonne
LA LETTRE DE LA PIERRE
Je m'abonne
LE COURRIER DU LOGEMENT
Je m'abonne
TERRITOIRES D'ILE DE FRANCE